On s’y met #4 – Orbit le dragon

le

On s’en rappellera du printemps 2020, pas vrai ?

Où que vous soyez, j’espère que vos proches et vous-mêmes allez bien. Pour ma part, j’ai trouvé beaucoup de consolation dans l’angoisse ambiante auprès de mes pelotes et de l’univers DIY en général. Et de ces longues soirées de confinement est né un dragon rose nommé Orbit, sorti tout droit de la malle aux trésors de la créatrice Projectarian.

Ce que j’ai utilisé

Confinement oblige, j’ai du faire avec les moyens du bord. Et comme à chaque fois, j’ai plongé dans les pelotes que ma grand-mère m’a données. Il ne m’a pas fallu chercher longtemps : une énorme pelote rose fuschia d’au moins 500 grammes trônait en haut du panier. Histoire de créer de jolis contrastes, je suis ensuite partie sur des teintes beige et bleu ciel pour le reste du corps. Toute ressemblance avec le dragon de Schrek serait totalement fortuite.

Quant au rembourrage, là aussi on a sorti le système D : j’ai éventré un coussin que je n’utilisais plus. Clairement pas la meilleure idée du siècle : la mousse était très volatile et elle s’est infiltrée absolument partout, on aurait dit que le coussin avait explosé en plein milieu du salon. 15 jours après avoir terminé l »ouvrage, j’en retrouve encore régulièrement. J’ai également dû batailler pour rembourrer les différentes parties correctement parce que la mousse voulait faire sa vie et ne donnait pas un rendu très uniforme.

Techniquement, on peut dire que ce dragon ne m’a rien coûté pour les matières premières. Mais niveau temps, j’ai mis un mois et demi environ pour le terminer, à raison de trois ou quatre heures par jour. Derrière son effet « waouh », c’est un vrai travail de moine copiste !

Le design

Je suis abonnée aux patrons de Projectarian depuis quelques mois, que j’avais achetés en groupe l’été dernier : j’essaie d’utiliser ce que j’ai avant de m’aventurer à nouveau sur Ravelry et autres.

De tout ceux que j’ai réalisés, le patron d’Orbit est le plus difficile et je ne le conseille pas aux débutants : on se retrouve à devoir réaliser (et donc à assembler) beaucoup de pièces. Mention spéciale pour les ailes et les yeux qui ont clairement testé ma patience. J’ai du les refaire au moins 10 fois chaque parce que ça n’allait jamais. Autre difficulté lors de l’assemblage : il faut jouer de symétrie et de précision pour un rendu impeccable. Je conseille vraiment de prendre son temps et de tout épingler avant de se lancer.

Le referai-je ?

Pas de sitôt en tout cas ! Je trouve le rendu très sympathique et je suis fière d’être arrivée au bout de ce projet. Mais à moins d’une occasion spéciale type naissance dans la famille, je me vois mal repasser autant de temps et d’acharnement sur cette pièce. Elle restera pour moi un peu spéciale, celle réalisée pendant ces deux mois de confinement où le temps était suspendu.

Où trouver le patron ?

Le patron d’Orbit est disponible sur la page Etsy et Ravelry de la créatrice Projectarian. Attention, il existe 2 versions du dragon : celle que j’ai réalisée est contenue dans l’extension.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s