Radio – Covid

le
Quand on pouvait sortir admirer les prunus en fleurs en bas de chez soi.

Aujourd’hui, j’ai pu me concentrer sur une tâche simple pendant quelques heures. Ce matin j’ai fait le tri de tous mes vêtements sur fond d’un best-of de Daniel Balavoine, et ai préparé quelques sacs d’affaires à donner/ à réparer/ à transformer pour de futurs projets couture. Impressionnant hein ?

Je ne sais pas vous, mais je commence à peine à reprendre mon souffle après ces derniers jours. Le début du mois semble déjà appartenir à une autre décennie. Et dire que le pays votait dimanche dernier ! Comme beaucoup j’imagine, le climat anxiogène de la semaine dernière laisse peu à peu la place à un rythme de travail quasi-normal. Luxe ultime, à l’heure des pauses, je peux profiter d’un petit bout de jardin orienté plein sud, où trône un magnolia en fleurs.

Je ne suis clairement pas la plus à plaindre dans tout cela. J’ai la chance de pouvoir rester chez moi quand tant de personnes doivent aller au front, la peur au ventre. Ce qui ne m’empêche pas, bien sûr, d’avoir mes moments d’angoisse pour la suite. Mais les réflexions paniquées sur ma petite personne sont sans grand intérêt face à la magnitude du choc qui nous vivons collectivement.

Et puis, que faire dans cette période où le temps semble se dilater ? Réfléchir sur sa vie ? Finir tout ce qu’on se promet de faire « quand on aura le temps » ? Maintenir sa routine sportive ? J’avoue avoir été un peu dépassée par les contenus offerts par les réseaux sociaux en ces temps de crise. Injonction de faire plus, de se reposer, tout en s’instruisant et en s’occupant de sa famille …

L’important, je crois, est de s’écouter. La période qui s’annonce risque d’être longue. On parle de cinq à six semaines de confinement. Vouloir transformer ce marathon mental en course à la productivité à tout prix n’est pas vraiment réalisable. Triez, lisez, rangez, peignez si ça vous fait du bien. Prenez soin de vous et de vos proches. De mon côté, je compte tenter de conserver une structure dans mes journées, rester éloignée autant que possible des sources d’information en continu, et de garder une forme d’exercice physique. Comme beaucoup, je suis les cours de yoga d’Adriene sur sa fabuleuse chaîne Youtube. Côté crochet, je passe mon angoisse sur un nouveau lapin Jupiter avec des laines chinées ces dernières semaines. Je vais également tenter de terminer un sac qui traîne depuis un an dans mes en-cours.

En attendant, on peut aider les autres en restant de chez soi, comme rejoindre les rangs de la réserve civique et donner de son temps pour des missions d’accompagnement téléphonique envers les plus isolé(e)s. Plus d’informations sur ce lien. L’occasion de recréer un peu de lien social pour les personnes seules ou en difficulté chez elles.

Take care et restez chez vous !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s